header banner
Default

Zero Waste France estime que les enseignes de fast-food sont un peu trop lente dans leur utilisation des emballages réutilisables


D’après une enquête de l’association écologiste, la majorité des établissements de McDonald’s, KFC, Burger King et Quick n’appliquent pas l’obligation qui leur est faite, en France, de servir leurs repas dans des contenants réutilisables.

Depuis le 1er janvier, les établissements de restauration rapide ayant au moins 20 couverts sont obligés de servir leurs repas dans des contenants réutilisables. Mais il apparaît que les géants du fast-food prennent des libertés avec l’interdiction de recourir à de la vaisselle jetable (gobelets, assiettes, récipients, couverts…) pour les repas et boissons servis à table. C’est ce que confirme une enquête diligentée entre le 9 et le 22 janvier par Zero Waste France. 100 bénévoles se sont rendus dans 286 établissements des enseignes McDonald’s, KFC, Burger King et Quick dans 48 villes et territoires (Corse et Réunion). L’association écologiste déclare avoir constaté que 57 % des restaurants visités continuaient d’utiliser uniquement des contenants jetables.

Amendes de 7 500 euros

VIDEO: Nouvelle réglementation et emballages fast food
France 3 Pays de la Loire

Zero Waste France décerne le bonnet d’âne à KFC et à Quick dont la totalité des restaurants visités (respectivement 55 et 25) n’appliquent pas la loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire, votée en 2020. Selon Zero Waste, les équipes de ces enseignes disent «ne pas avoir reçu d’informations précises de la part des sièges sur les dates et évolutions envisagées». Du côté de Burger King, qui a racheté Quick en 2015, «les restaurants visités servent majoritairement les repas sur place dans de la vaisselle jetable, à 59 %, soit 57 restaurants», affirme l’association. Selon l’enquête, McDonald’s s’en sortirait mieux avec un restaurant sur quatre (26 sur 110) qui servirait toujours les repas sur place dans de la vaisselle jetable. Zero Waste France a adressé, le 24 janvier, des courriers aux quatre enseignes pour leur rappeler la loi et les sanctions encourues – des amendes de 7 500 euros et de 15 000 euros en cas de récidive –, en espérant une rapide mise en conformité. L’organisation à but non lucratif appelle également l’Etat à «garantir le respect de la loi» par des «contrôles adéquats».

Manon Richert, responsable communication de Zero Waste France, estime que ces résultats ne sont pas satisfaisants. «McDonald’s a beaucoup communiqué sur le passage à la vaisselle réemployable. Ils ont même fait un placement de produit dans une série télévisée qui passe sur Netflix [Emily in Paris, ndlr]. Donc ils ont dépensé beaucoup d’argent pour se mettre en avant. Aujourd’hui, ils disent qu’un restaurant sur dix ne respecte pas la loi pour des raisons logistiques notamment. Parmi ceux que nous avons visités, c’était un sur quatre.»

«Risque des microplastiques»

VIDEO: France bans disposable fast-food packaging, utensils • FRANCE 24 English
FRANCE 24 English

Interrogé par BFM Business, KFC France explique que le déploiement des vaisselles réutilisables se fera «de façon progressive au cours de l’année» et évoque des «difficultés opérationnelles rencontrées dans le cadre des tests réalisés». L’entreprise s’engage «à équiper l’ensemble de [ses] restaurants pouvant internaliser la gestion de la vaisselle d’ici la fin de l’année». Une réponse qui laisse Manon Richert dubitative. «KFC génère tout de même plus de 600 millions d’euros de chiffre d’affaires en France. L’enseigne devrait avoir les moyens de mettre en place cette obligation de vaisselle réemployable dans ses restaurants. Et malgré le fait que leurs établissements soient dans l’illégalité, l’enseigne s’octroie carrément un délai supplémentaire d’un an pour mettre en œuvre pour mettre la loi en application.» «Nous sommes en train de réfléchir à de nouvelles actions à mettre en œuvre prochainement pour mettre KFC face à ses responsabilités», prévient la responsable communication de l’association.

Par ailleurs, l’association signale l’utilisation d’emballages jetables pour les sandwichs et les sauces qui ne sont pas concernées par la nouvelle réglementation. Zero Waste déplore également que les restaurants qui ont respecté la loi ne soient pas empêchés de mettre œuvre de la vaisselle réutilisable dans des matériaux plastiques (comme le Tritan ou le polypropylène). «Nous nous interrogeons sur leur durabilité, au regard du nombre de lavage qu’ils peuvent subir, et de la migration de microplastiques qui présente des risques aussi bien environnementaux que sanitaires», avertit Manon Richert qui recommande l’usage d’assiettes en céramique et de verres en verre comme c’est le cas dans la restauration classique. Les fast-foods servent 6 milliards de repas par an dans 30 000 points de vente de France. Ils génèrent chaque année 180 000 tonnes de déchets.

Sources


Article information

Author: Patrick Aguilar

Last Updated: 1703369881

Views: 1107

Rating: 4.4 / 5 (87 voted)

Reviews: 90% of readers found this page helpful

Author information

Name: Patrick Aguilar

Birthday: 1961-03-07

Address: 79398 Bobby Locks, Williamchester, MN 18306

Phone: +4756795809011240

Job: Forensic Scientist

Hobby: Photography, Pottery, Kite Flying, Running, Coffee Roasting, Telescope Building, Chess

Introduction: My name is Patrick Aguilar, I am a clever, persistent, vibrant, esteemed, Adventurous, transparent, courageous person who loves writing and wants to share my knowledge and understanding with you.